La médiation par le chat

L’Odyssée des Chats propose des séances de médiation par le chat pour les personnes âgées dépendantes souffrant principalement de la maladie d’Alzheimer, de démences apparentées ou  de problèmes moteurs.

Une identité retrouvée, un plaisir partagé

Il peut s’agir de personnes vivant en établissements d’accueil (maisons de retraite), principalement celles résidant en unité de vie sécurisée, ou bien directement à domicile chez les personnes assistées par leur conjoint ou enfants, également appelées « aidants ».

Ces séances de zoothérapie ont pour but de stimuler les capacités cognitives et sensorielles des personnes âgées dépendantes, en proposant des exercices de travail de la mémoire, de communication  et de motricité. L’Odyssée des chats intervient dans toute la Sarthe (72) pour proposer ces séances de thérapie auprès des personnes qui en ont besoin.

therapie par le chat sarthe
zootherapie sarthe
Les personnes âgées dépendantes en maisons de retraite

Dans la plupart des établissements d’accueil pour personnes âgées (EHPAD, Foyer-logement…) couramment appelés maisons de retraite, de nombreuses activités sont mises en place pour stimuler les résidents, maintenir leurs capacités cognitives et motrices, leur permettre de conserver des liens sociaux et lutter contre la dépression. Ces activités sont courantes pour les personnes peu dépendantes mais deviennent plus difficiles à mettre en place avec l’augmentation de la dépendance, qu’elle soit physique ou mentale.

Que ce soit dans les espaces de vie sécurisés (parfois appelés espace ALOIS ou espace protégé) qui accueillent principalement des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ou de démences apparentées, ou pour les personnes dépendantes physiquement (victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC), de maladies destructrices des articulations ou de maladies neurodégénératives), il est fondamental de proposer des activités thérapeutiques spécifiques.

L’Odyssée des Chats se concentre donc sur ces résidents qui demandent beaucoup d’attention, en proposant des séances de médiation par le chat adaptées aux besoins et à la pathologie de chacun des résidents dans les alentours de la Sarthe (72).

L’intérêt du chat pour la médiation animale

La médiation par l’animal rentre dans le cadre d’une thérapie non médicamenteuse complémentaire aux traitements classiques. À l’instar des médicaments, les ateliers avec le chat permettent l’amélioration des troubles du comportement des personnes, du bien-être et des capacités motrices et cognitives. En cas de parésie de certains membres, la vue du chat leur permet de se projeter en train de les caresser et parfois  leur fait utiliser sans réfléchir un membre qu’elles n’utilisent plus par fatigue, douleur, ou faiblesse, ce qui peut permettre une rééducation en douceur. 

La zoothérapie est fréquemment pratiquée avec des chiens spécialement éduqués qui suivent les instructions du médiateur pour entrer en contact avec la personne. Cependant, en France, le chat étant l’animal domestique le plus répandu, il a souvent eu une place importante dans la vie des personnes âgées, qu’elles soient originaires de la ville ou de la campagne. Il est donc souvent évocateur de souvenirs pour la personne et permet de créer rapidement un lien de confiance avec l’animal et le médiateur. Le chat possède aussi une aptitude thérapeutique exceptionnelle : son ronronnement qui libère des vibrations basses fréquences apaisantes et délivre une sensation de plaisir.  Au contact de leurs poils doux, le résident profite d’un moment sensoriel intense, l’amenant souvent à accepter de brosser les chats afin, comme disent les résidents, de « les rendre  le plus beaux possible ». 

À l’inverse, l’absence de jugement que véhiculent les chats est ressentie par les personnes âgées particulièrement sensibles aux jugements humains. Cette peur du jugement peut, consciemment ou non, les faire se renfermer sur elles-mêmes pour ne pas avoir à l’affronter.

La médiation par le chat, au contraire, leur permet d’oublier leur peur, et de s’ouvrir à nouveau, dans un premier temps, aux chats, puis à nous, et parfois aux autres personnes ce qui permet de recréer des liens sociaux.

Enfin, d’un point de vue pratique, les chats peuvent facilement être manipulés et portés par les personnes âgées (même malgré le léger embonpoint de Merlin). Cette proximité permet de créer une complicité d’autant plus facile. 

therapie alzheimer demences sarthe

Mediation chat maison de retraite espace alois sarthe

Principe des séances de médiation par le chat

Les séances de médiation par le chat sont effectuées le plus souvent de manière individuelle afin de créer un moment privilégié entre la personne et le chat et elles s’attachent à stimuler les capacités d’autonomie physique et/ou mentale de la personne âgée. Néanmoins, lorsque le besoin majeur du résident est le maintien du lien social, nous favorisons des ateliers en duo ou trio afin de créer également une complicité entre les deux ou trois résidents et leur permettre, par le biais du chat, de communiquer entre eux.

Chaque séance de médiation par le chat dure environ 10 minutes par personne pour maximiser l’attention et donc l’efficacité de l’exercice, sans épuiser.

Les ateliers de médiation peuvent prendre différentes formes en se focalisant sur :

  • la stimulation cognitive : travail de la mémoire, de repérage dans l’espace-temps
  • la stimulation sensorielle (toucher, vision, audition)
  • la stimulation physique : travail moteur, coordination, précision des mouvements
  • et le maintien du lien social : communication, expression des émotions.

Il n’y a pas d’exercices types, chaque atelier s’adapte à la personne, à ses besoins et à son état d’esprit au moment de la séance.

Les séances sont hebdomadaires et  effectuées par un binôme de médiateurs (nous-mêmes) avec 2 chats éduqués (Merlin et Maréva) et habitués aux interventions en maisons de retraite au Mans et dans toutes les communes de la Sarthe.

Les personnes âgées à domicile et leur aidant

Un aidant est une personne qui s’occupe d’un proche en situation de handicap physique ou mental nécessitant de l’aide pour les tâches quotidiennes (hygiène, alimentation, soutien psychologique…). En France, environ 4,3 millions de personnes sont des aidants pour au moins une personne âgée. Il s’agit souvent des conjoints ou bien des enfants et ce rôle est un véritable travail à temps plein.  Plus l’aidé nécessite d’attention, plus il est difficile pour l’aidant de sortir à l’extérieur et de garder les mêmes habitudes et rythme de vie qu’auparavant.
Parfois la pression est si forte, qu’un fossé peut se creuser entre l’aidant et l’aidé. Il y a souvent un mélange d’incompréhension, de tristesse et de peur face à la maladie, avec la sensation de perdre l’être aimé, et un sentiment d’épuisement face à toutes les tâches du quotidien qu’il faut désormais gérer seul. Dans ces cas, la présence d’un animal peut être indispensable pour adoucir le quotidien, rassurer et accompagner à la fois l’aidé dans la maladie, et l’aidant dans sa solitude provoquée. Malheureusement, avoir un animal à la maison engendre des responsabilités qu’il est parfois difficile de gérer pour des personnes âgées et leurs proches. En revanche, il ne nous est pas difficile d’emmener les chats chez vous. Voilà pourquoi nous avons commencé à faire de la médiation par le chat à domicile afin de faire profiter des aspects bénéfiques des chats sans 
les contraintes.

zootherapie le mans

therapie chat personnes agees probleme moteur sarthe

Un chat à la maison

Un exemple, un peu personnel, mais qui illustre parfaitement ces propos. Ma grand-mère a toujours voulu un chat, mais mon grand-père   refusait. Il a cédé il y a 3 ans pour faire une surprise à ma grand-mère et ils ont adopté Ulysse, avec l’assurance que je m’en occuperais s’il leur arrivait quoi que ce soit. Cet été, ma grand-mère a fait un AVC   la paralysant du côté gauche, et surtout ralentissant énormément ses fonctions cérébrales. Après des semaines d’hôpital et de centre de rééducation, à son retour à la maison, mon grand-père est devenu l’aidant. Heureux de retrouver sa femme, heureux de s’occuper d’elle mais très angoissé à l’idée de la laisser seule, n’osant plus rien lui confier à faire, étant constamment auprès d’elle pour la rassurer. Alors que mon grand-père était dubitatif quant à la présence d’Ulysse dans leur vie, ce dernier est devenu sa bouée de sauvetage.
Toujours présent, toujours près de lui à ronronner et à se laisser caresser, il est finalement devenu salutaire. Quant à ma grand-mère, nous lui amenions Ulysse toutes les semaines durant son séjour en centre de rééducation. Dès le départ, elle s’est mise à le caresser de la main gauche, main qui avait pourtant tant de mal à lui obéir le reste du temps. Ulysse est également devenu pour mes grands-parents un sujet de discussion infini. Depuis, ma grand-mère a bien récupéré, bien qu’un peu plus fragile qu’avant, et mon grand-père peut à nouveau la laisser seule et a pu reprendre ses activités.

Cet aparté était simplement pour mettre en lumière l’importance des animaux, et en l’occurrence des chats dans ce processus d’accompagnement. Comme dit précédemment, tout le monde ne peut pas avoir de chat chez soi, nous avons donc décidé de faire de la médiation par le chat pour justement soutenir ces personnes à domicile et leur faire partager des moments de douceur avec nos deux médiateurs Merlin et Maréva.

La médiation par le chat à domicile

L’Odyssée des Chats intervient donc à domicile pour accompagner les aidants (parents, enfants ou conjoints) dans leur travail quotidien pour garder la personne malade à son domicile. Il s’agit de séances hebdomadaires de médiation par le chat où nous mettons en place un programme d’atelier au fil des semaines en fonction des besoins. Les ateliers varient et peuvent prendre différentes formes en fonction des capacités de chacun, et de son état d’esprit au moment de la séance. Il peut s’agir de :

  • la stimulation cognitive : travail de la mémoire, de repérage dans l’espace-temps
  • la stimulation sensorielle (toucher, vision, audition)
  • la stimulation physique : travail moteur, coordination, précision des mouvements
  • et le maintien du lien social : communication, expression des émotions.

Les séances durent 30 minutes et sont composées d’une partie avec uniquement la personne malade, et d’une autre partie en présence également de l’aidant.
L’idée est dans un premier temps de faire ce travail de thérapie par le chat de manière individuelle afin de pouvoir agir efficacement sur la personne en difficulté.  Puis dans un second temps, de créer de nouveaux liens entre l’aidé et l’aidant grâce aux facultés apaisantes et unificatrices des chats.

Seul l’un de nous deux est présent lors de ces ateliers, toujours accompagné de l’un des chats, parfois les deux. L’idée est de créer la surprise et ainsi accentuer le travail de mémoire.

therapie alzheimer demences le mans

therapie par le chat le mans

Témoignages de la médiation par le chat

“Les chats ont attisé la curiosité de mon époux et ont participé à éveiller et illuminer son regard”

Marie

épouse d’un résident, Korian Pontlieue

“les ateliers ont un effet apaisant et relaxant pour les personnes”

Nadia et Sylvie

AMPs, Korian Artémis

Le chat est un médiateur intéressant auprès des personnes âgées en EHPAD. Il permet à certains résidents de s’apaiser, à d’autres d’avoir quelques gestes (caresses) et paroles adaptés. Le résident est ainsi acteur dans la relation avec l’animal et se sent utile. Le chat est un médiateur riche qui permet de valoriser les capacités préservées du résident au niveau moteur, sensoriel, cognitif et psycho-affectif.”

Laëtitia

Psychologue , Korian Pontlieue

Suivez nos aventures sur Facebook et demandez conseils